Michel Perrin - Mes maquettes    :    Galéa

Annexe

Guerres des Diadoques
306 av.J-C. : La bataille de Salamine (Chypre)


Dans cette page

«La bataille de Salamine (Chypre)»

Le Contexte
La bataille
Les conséquences
Voir aussi
Cette page appartient au livret
« Galéa »

du site
«Michel Perrin - Mes maquettes»

↝ ↝ Plan et Navigation dans le site ↝ ↝



Diaporama (A)
Diapo n


La succession (W) d'Alexandre le Grand (W)
«mort à Babylone le 11 juin 323 av. J.-C. sans héritier en âge de régner,
est à l'origine des guerres des diadoques (322 à 281).

Selon Plutarque, lorsque Alexandre mourant, reçoit la question de Perdiccas :
« À qui entends-tu léguer l'Empire ? »
il lui aurait fait cette réponse :
« Au plus digne ».

La scène (réelle ou non) laisse augurer des déchirements qui vont opposer ses généraux. ... »



l'empire d'Alexandre le Grand


306 av.J-C. : La bataille de Salamine (Chypre)
est un des nombreux épisodes des guerres des diadoques pour le partage de l'empire d'Alexandre le Grand .
Elle sera suivie en 305 av.J.C. par le siège de Rhodes.

ga car Salamine 306 Wiki.png
ʘ Salamine de Chypre


Antagonistes :
     Egypte : Ptolémée et son frère Méléanos
     Asie mineure : Antigone le Borgne et son fils Démétrios, assistés par Athènes.

Sources :
Les images ci-après sont extraites du documentaire "Battle of Salamis 306 BC" (Yt-16mn)
Le texte est une relecture de la page "Bataille de Salamine de Chypre (306 av.J.-C.)" (W) :

Wikipédia : «La bataille de Salamine de Chypre en 306 av.J.C. est une bataille entre les flottes de Ptolémée 1er (W) et d' Antigone le Borgne (W), deux des diadoques, successeurs d'Alexandre le Grand. (W)
«La flotte d'Antigone est dirigée par son fils Démétrios Ier Poliorcète, qui avait envahi Chypre et assiégeait le frère de Ptolémée, Ménélaos.
«La bataille est une victoire complète pour Démétrios, et abouti à la reddition de Ménélaos et la prise de Chypre.
«En conséquence, Antigone prend le titre royal laissé vacant depuis l'assassinat d'Alexandre IV de Macédoine, le fils d'Alexandre le Grand. » ...

Le Contexte


 
⇉ Ptolémée utilise Chypre comme base contre Antigone.
Pendant les guerres des diadoques qui ont suivi la mort d'Alexandre le Grand, Ptolémée Ier, qui a pris le contrôle de l'Égypte, a repris l'île de Chypre et l'utilise comme base d'opérations contre son rival Antigone le Borgne. Depuis Chypre, ses forces pillent les côtes de la Syrie et de l'Asie Mineure.
 
05:46
Ptolémée utilise Chypre comme base contre Antigone

 
⇉  Démétrios se rend d'Athènes à Chypre.
Au début de 306, Antigone décide de supprimer cette menace, et ordonne à son fils, Démétrios Ier de prendre l'île.
Démétrios est alors en Grèce. L'année précédente, il y a renversé la garnison installée à Athènes par le souverain de Macédoine, Cassandre.
La ville et sa voisine Mégare, se rallient à lui.
Ainsi, lorsque Démétrios part d'Athènes au printemps 306 pour reprendre Chypre, il est accompagné par 30 quadrirèmes athéniennes.
 
06:10
Printemps 306 : Démétrios se rend d'Athènes à Chypre

 
⇉ Démétrios appelle les Rhodiens à ce joindre à lui.
Démétrios traverse la mer Égée et rejoint la côte de Carie, d'où il appelle les Rhodiens à se joindre à lui, en vertu de l'alliance de ces derniers avec son père. Mais les Rhodiens, qui maintiennent de bonnes relations avec Ptolémée, refusent.
 
06:50
Démétrios appelle les Rhodiens à ce joindre à lui. Ils refusent.

Puis Démétrios rejoint la Cilicie. Il y renforce son armée avec des troupes supplémentaires avant d’entreprendre la traversée vers Chypre. Son armée compte 15 000 fantassins et 500 cavaliers, et sa flotte est composée de 53 navires lourds (sept heptereis, 10 hexereis, 20 quinquérèmes) et plus de 110 navires plus légers (trirèmes et quadrirèmes).
 
⇉ Ptolémée et Mélanos près de Salamine de Chypre.
Près de Salamine, Ptolémée et Mélanos opposent à Démétrios 12 000 fantassins, 800 cavaliers et 60 navires.
 
07:12
Ptolémée et Mélanos près de Salamine de Chypre.

 
⇉ Démétrios débarque à Karpas.
Démétrios débarque sur la péninsule de Karpas au nord-est de l'île et prend les villes de Carpasia et Urania.
 
07:25
Démétrios débarque à Karpas.

 
⇉ Démétrios marche vers Salamine de Chypre.
Démétrios laissant sa flotte descendre vers Salamine, marche par l’intérieur des terres vers Salamine de Chypre.
 
07:39
Démétrios marche vers Salamine de Chypre.

 
⇉ Ménélaos doit se replier derrière ses murs.
Ménélaos décide de l'affronter dans une bataille à huit kilomètres de la ville. Mais il est défait et subit de lourdes pertes (1 000 morts et 3 000 prisonniers). Il doit se replier derrière ses murs.
 
08:15
Ménélaos doit se replier derrière ses murs.

 
⇉ Une tour de siège de neuf étages est utilisée.
Démétrios amène alors sa flotte et ses engins de siège devant la ville de Salamine.
C’est le début du premier des sièges remportés par Démétrios et qui lui vaudront plus tard son surnom de « Poliorcète ».
C’est aussi la première fois qu’une tour de siège de neuf étages ou hélépole est utilisée.
Les machines Démétrios ouvrent une brèche dans le mur et permets aux assaillants de lancer l'assaut.
 
09:07
Une tour de siège de neuf étages est utilisée.

 
⇉ Ménélaos repousse l'attaque.
Mais Ménélaos réussit à repousser l'attaque et à brûler ses machines.
 
09:30
Ménélaos repousse l'attaque.

 
⇉ Ptolémée arrive à Paphos.
Dans l'intervalle, et en réponse aux appels de son frère, Ptolémée en personne arrive à Paphos à la tête de 140 navires de guerre (quadrirèmes et quinquérèmes) et plus de 10 000 hommes sur 200 navires de transports.
 
10:21
Ptolémée arrive à Paphos.

La bataille


 
⇉ Ptolémée lance une attaque de nuit.
Ptolémée décide de lancer une attaque de nuit depuis Cition et le cap Greco vers Salamine, dans l'espoir de surprendre Démétrios en combinant sa flotte avec la soixantaine de navires de son frère.
 
⇉ Démétrios bloque Ménélaos dans le port.
Mais Démétrios, informé de l'arrivée de Ptolémée, équipe ses navires de balistes, de catapultes et de ses meilleures troupes puis envoie sa flotte se mettre à l'ancre juste à l'extérieur du port de la ville bloquant ainsi Ménélaos dans le port et s'interposant entre les deux flottes ennemies.
 
10:47
Démétrios bloque Ménélaos dans le port.

 
⇉ Ptolémée découvre la flotte de Démétrios prête à le recevoir.
Puis Démétrios dont la flotte atteint 180 navires avec ceux capturés à Chypre, concentre l'essentiel de ses forces contre Ptolémée ;
Il ne laisse que 10 quinquérèmes sous le commandement d’Antisthène pour bloquer la sortie étroite du port de Salamine et retarder ainsi l'intervention de Ménélaos.
Il prend de fait un risque calculé : Etre en mesure de vaincre Ptolémée avant que Ménélaos puisse sortir sa flotte du port et le prendre à revers.
Ptolémée arrive avec sa flotte en vue de la ville juste après l'aube, et découvre la flotte de Démétrios déployée et prête à le recevoir.
 
11:17
Puis Démétrios concentre l'essentiel de ses forces contre Ptolémée
Ptolémée découvre la flotte de Démétrios prête à le recevoir.

 
⇉ Le face à face.
Démétrios rassemble ses meilleurs navires, 7 heptereis phéniciens, l'escadre athénienne, et derrière eux 10 hexereis et 10 quinqeremes sur la gauche, sous le commandement de l'amiral Médios de Larissa.
Bien qu'il soit lui-même présent sur l'aile gauche à bord de son vaisseau amiral, un hepteres, c'est Medios Larissa le vrai commandant de la flotte.
Son centre comprend les navires les plus légers, sous le commandement de Thémison de Samos et de Marsyas de Pella, tandis que l’aile droite est confiée à Hégésippe d'Halicarnasse et à Pleistias de Cos, pilote en chef de la flotte. Ptolémée redéploie rapidement sa flotte afin de contrer les dispositions prises par son adversaire.
Il ordonne notamment aux navires transportant son armée de se replier, et masse ses plus grands navires qu'il commande en personne, sur sa gauche.
 
12:14
Le face à face.


 
⇉ Les historiens ... - Selon l'historien Richard Billows, la bataille devient une course avec pour objectif, dans un premeir temps de vaincre l'aile droite de son adversaire, et dans un deuxième de manœuvrer et attaquer le centre de l'ennemi. Et ceci avec l’interrogation de savoir si oui ou non Ménélaos réussirait à sortir de Salamine à temps pour intervenir.

- Selon Diodore, lorsque les deux flottes sont à environ trois stades l’une de l’autre, Démétrios et Ptolémée soulèvent le signal de l'attaque (un bouclier doré), et les deux flottes se mettent à charger. Diodore décrit ainsi le combat naval :

« Le combat eut d'abord lieu à coups de flèches, de javelots et de pierres lancées par les balistes; des deux côtés il y eut beaucoup de blessés. Puis les navires s'approchaient.
ga bat Ecnome 08mn59 moy.png Le moment de l'abordage était arrivé : les ponts étaient couverts de combattants, et les rameurs, excités par la voix des contremaîtres, redoublaient d'efforts. Le premier choc fut terrible; quelques navires, ayant les rames brisées, ne pouvaient ni avancer ni reculer, et les équipages étaient ainsi mis hors de combat. D'autres navires se frappaient de front à coups d'éperon; les soldats placés sur les ponts se blessaient à bout portant. Quelques triérarques ordonnaient l'abordage par les flancs, et les navires, ainsi accrochés, se transformaient en un champ de bataille sanglant; les uns, en sautant à l'abordage, glissèrent, tombèrent dans la mer, et furent sur le champ massacrés à coups de piques; les autres, plus heureux, se maintinrent sur le bâtiment ennemi, tuèrent une partie de l'équipage et précipitèrent l'autre dans la mer. En un mot, des combats variés et étranges animaient la scène. Ici un faible équipage l'emportait sur un bâtiment à haut bord. Là un équipage plus fort était écrasé, parce que les ponts étaient trop bas, et que l'inégalité des circonstances est aussi pour beaucoup dans ces sortes de combats. Dans les combats qui se livrent sur terre, le courage est manifeste, et aucun événement étranger ne peut lui enlever la palme, tandis que dans les batailles navales beaucoup de causes diverses peuvent abattre le courage et contribuer inopinément à la victoire. »

 
En fin de compte, les ailes gauches respectives des deux flottes sont victorieuses !

 
⇉ Fin de la baytaille : La flotte de Ptolémée est en fuite.
Mais Démétrios s'est montré plus rapide ... Il s'est distingué par sa bravoure : lorsque les hommes de Ptolémée montent à bord de son vaisseau-amiral, il tue plusieurs ennemis à coups de javelots et avec sa lance. De ses trois gardes du corps, qui essayent de le protéger avec leurs boucliers, un est tué et les deux autres sont grièvement blessés.
Et au moment où Ptolémée se tourne pour attaquer le centre de Démétrios, il constate que le reste de sa flotte est vaincu et déjà en fuite.
 
12:43
La flotte de Ptolémée est en fuite.

 
⇉ Ptolémée cesse le combat.
Ptolémée cesse le combat
 
12:56
Ptolémée cesse le combat.

 
⇉ Neon et Burichus poursuivent la flotte en fuite.
Ménélaos de son côté réussit à forcer le blocus avec 60 navires sous le commandement de Menoetius,
Mais la bataille est déjà perdue pour son camp.
Démétrios charge Neon et Burichus de poursuivre la flotte en fuite et de repêcher les hommes à la mer, avant de revenir en triomphateur dans son camp.
 
13:06
Neon et Burichus poursuivent la flotte en fuite.

 
⇉ Les pertes.
Démétrios a perdu 20 navires endommagés, tous remis en service après réparations.
Ptolémée a perdu 80 navires.
Plus important encore, les forces de Démétrios ont capturé 40 des navires de guerre intacts avec leurs équipages, ainsi que plus d'une centaine de navires de transport avec quelque 8 000 soldats à bord.
 
13:59
Les pertes.


Les conséquences


 
⇉ À la suite de cette défaite :

Ptolémée se retire en Égypte, à Alexandrie, et Ménélaos est forcé de rendre Salamine et sa garnison, augmentant encore la force de Démétrios.

Démétrios prend le contrôle du reste de Chypre, dont l’ensemble de ses garnisons : quelque 16 000 fantassins et 800 cavaliers sont incorporés dans sa propre armée.

Ménélaos et les autres proches de Ptolémée qui avaient été capturés, sont rapidement renvoyés en Égypte avec leurs biens personnels.
 
14:15
À la suite de cette défaite

  La victoire à Salamine de Chypre est utilisée par Antigone comme prétexte pour prendre le titre de Basileus (« roi » en grec ancien), le trône de Macédoine étant vacant depuis l'assassinat d'Alexandre IV de Macédoine par Cassandre.
Dans le même temps, avec la volonté de fonder une nouvelle dynastie, son fils Démétrios est associé au trône.

L’ascension au titre royal d'Antigone est suivie par une tentative d'éliminer Ptolémée avec une invasion massive mais ratée de l'Égypte à l'automne 306, puis par le célèbre, mais tout aussi infructueux, siège de Rhodes par Démétrios en 305-304.

Enfin, en 302 av.J.C., les dynastes restants - Ptolémée, Cassandre, Séleucos et Lysimaque - ayant à leur tour, pris le titre royal, s'allient contre Antigone et le vainquent à la bataille d'Ipsos (W) en 301 av.J.-C.

Antigone est tué et son royaume est divisé entre les vainqueurs.

-o-

Voir aussi


Voir aussi ⇉ Le sège de Rhodes
wikipédia : «Le siège de Rhodes (305 av.J.C.) est un épisode des guerres des diadoques où s'est illustré Démétrios, le fils d'Antigone le Borgne. Ce siège qui dure plus d'un an est l'un des plus célèbres de l'Antiquité de par l'ampleur des moyens mis en œuvre. ... » (W)
Diadochi Wars : Siege of Rhodes 305-304 BC (Yt-15mn)

Voir aussi ⇉ Une carte animée de la grèce de 2540 Av.J-C. à nos jours (Yt-7mn47)
 

 
Haut de page
↝ ↝ ↝ Navigation dans le site ↝ ↝ ↝


1136


img/ga nav Galeasse venitienne 1 moy.jpg