Michel Perrin - Mes maquettes    :    L'Hermione

Annexe

Le chevalier Du Pérou
Ses campagnes dans l'Atlantique sud et l'océan Indien
aux commandes de l'Hermione


Dans cette page

    Du Pérou, avant de prendre le commandement de l'Hermione
    Nous sommes en guerre !
    Du Pérou, Commandant de l'Hermione
    Destination : l' Inde
    Retour vers la France via l'Île de France et l'île Bourbon.
    Du Pérou se retire.
Cette page est un sous-ensemble du feuillet
« Hermione » du site
«Michel Perrin - Mes maquettes»
↝ ↝ Plan et Navigation dans le site ↝ ↝


Sources : Le livre de
Patrick Villiers [PV-1]
«l'Hermione, La Fayette, Latouche-Tréville,
deux hommes, une frégate au service de l'indépendance américaine»

Chapitre XVII
«Au service de Suffren, l'Hermione et le chevalier du Pérou dans l'Atlantique sud et l'océan Indien»
1782-1784

Du Pérou, avant de prendre le commandement de l'Hermione

[1754-1782] [PV-1] p.179 - «Castries nomme le Lieutenant de vaisseau du Pérou comme successeur de Latouche-Tréville au début de Juillet 1782.»
Avant cette date, la carrière de du Péron est déjà importante :
   -   Juillet 1754 - septembre 1756 ; Sert dans un bataillon d'artillerie de terre à Rochefort,
   -   1757 embarque sur la Fidèle,
   -   1758 sur le Dragon,
   -   1759 sur le Storck,
   -   1762 sur le Souverain
   -   1764 est promu enseigne de vaisseau,
   -   1765 embarque sur le Danube,
   -   1769 sur l'Hippopotame,
   -   1772 est promu lieutenant au 1er bataillon du régiment de Rochefort puis de bombardiers-canonniers,
   -   1775 embarque sur la Comtesse de Menou comme lieutenat de vaisseau,
   -   1777 sur le Réfléchi comme lieutenant de vaisseau,
   -   1778 est nommé sur la Courageuse, Navigue dans le golfe de Gascogne sur la Terpsichore et le Rossignol (sous Latouche),
   -   1779 commande le le Duc d'York (après sa capture),
   -   1779 commande la Batilde (une prame (W)),
   -   1779 embarque sur la Cérès
   -   1781 est nommé capitaine de fusilliers (ou grenadiers) puis reçoit la croix de Saint Louis.
«Après de nouvelles escortes de convois côtiers, la Céres est affectée aux convois sur l'Atlantique et du Pérou quitte le bord pour prendre le commandement de l'Hermione. »
Nous sommes en guerre !

Du Pérou, Commandant de l'Hermione

[1782] [PV-1] p.181 - «De retour des Etats-Unis, l'Hermione passe au grand radoub à Rochefort de mai à juin 1782.»
«Les convois destinés à l'Amérique et ceux destinés à l'océan Indien partent ensemble et se séparent loin dans l'Atlantique. »
«Lorsque l'Hermione est réarmée en juillet, avec du Péru comme commandant, ce dernier doit former un nouvel équipage car le précédent a pour l'essentiel suivi Latouche-Tréville sur la frégate l'Aigle. »
«Le chevalier du Pérou reçoit ses premiers ordres : L'Hermione doit se ralier à une division de frégates commandées par Latouche sur l'Aigle. »
«La division ... doit escorter un convoi pour l'Amérique septentrionale. »
«Au même moment, un convoi detiné à l'Inde est en préparation à l'île d'Aix sous la responsabilité du comte de Tréville, l'oncle de Latouche, qui a succédé à son frère comme commandant du port de Rochefort à la mort de ce dernier. »
«Le convoi part finalement le 2 septembre ... »
Destination : l' Inde

[PV-1] p.182 «Lorsque du Pérou ouvre ses ordres, à 20 lieues au sud du cap Finitère, il découvre qu'il doit escorter le convoi destiné à l'Inde ... Ce changement a été décidé par le comte de Tréville.
Du Pérou écrit alors immédiatement au ministre pour se plaindre de ce changement...
Le chevalier ignore que le ministre vient précisément de le nommer dans la promotion des capitaines de vaisseau du 15 septembre 1782.»
«La frégate a pour mission d'escorter des renforts de troupes recrutés par la Compagnie hollandaise des Indes (Occidentales (GWC) (w) et Orientales (VOC) (w)).»
«En mars 1782 les compagnies (1.200 hommes sous les ordres de Charles-Daniel de Meuron) sont rassemblées sur l'île d'Oléron pour embarquer sur le convoi destiné au cap de Bonne-Espérance. »
[1783] [PV-1] p.183 et suivantes -
«Le convoi et l'Hermione mouillent au cap de Bonne-Espérance le 7 février 1783.»
«Laissant au Cap le régiment de Meuron, l'Hermione quitte le Cap le 13 mars 1783 avec deux Brigantins (w) , le Georges et le Comtesse de Maillé, qu'elle pert de vue après trois jours de navigation.»
«L'Hermione mouille à Port-Louis de l'ïle de France (w) le 18 avril avec la corvette Juliette et deux navires, la Discrette et le Maréchal Duras. (Les brigantins arrivent isolément le 11 et 16 mai). »
«Le Marquis de Souillac, gouverneur de l'Île de France, ordonne à l'Hermione de se joindre au convoi de quatre vaisseaux hollandais chargés de porter la légion du Luxembourg pour renforcer la garnison de Trinquemalay - port situé sur la côte est de l'île de Ceylan -» (« Suffren s'était emparé par surprise du port de Trinquemalay en débarquant ses troupes le 25 août 1782 ...» )
« Le convoi appareille le 7 juin de l'île de France.
Il semble que l'Hermione soit partie quelques jours plus tôt pour découvrir où se trouve la flotte de Suffren (w)»
«... Lors des purparler à propos de l'Inde, les Anglais souhaitent que les Français leur remettent Trinquemalay, mais les Français refusent. En conséquence, les Anglais ne remettront Pondichéry à la France qu'en 1785 ...»
«Lors d'une brève cérémonoie, on remettra Trinquemalay aux Anglais qui la transmettront le même jour aux Hollandais ...
Le 13 juin, alors que le convoi navigue vers Ceylan, le général anglais Stuart attaque Bussy et les troupes françaises retranchées dans Goudelour, mais il est repoussé avec de lourdes pertes. Suffren (Sufren dans l'océan Indien (w)) se porte au secours de Bussy et livre le combat de Goudelour (s) le 20 juin 1783. A la suite de ce combat, peut-être le meilleur livré par Suffren, la foltte anglaise se retire sur Madras et le 25 juillet Suffren entrte dans la ville de Goudelour...
Suffren et Bussy décident de nommer des commissaires pour mettre au point un armistice dans l'océan Indien. ...
Le 7 juillet une suspension de quatre mois est acceptée par les deux parties... »
«L'Hermione, venant de Trinquemalay, mouille à Goudelour le 14 juillet ... La frégate n'a donc pu participer aux combats de Goudelour, ni la légion du Luxembourg ni le régiment de Meuron... »
Retour vers la France via l'Île de France et l'île Bourbon.

[PV-1] p.190 et suivantes - «Après s'être rendu à bord du Héros prendre les ordres de Suffren, du Pérou donne l'ordre d'appareiller (17 septembre ?).
«La frégate quitte la rade de Trinquemalay à 11 heures de soir [pour l'île de France] tandis que l'escadre de Suffren lève l'ancre pour Pondichéry qu'elle attendra le 18.
«Dès la nuit suivante, l'Hermione croise ... la Surveillante ... qui apporte le "Paquet de paix à Suffren. »
«Dans la nuit du 6 octobre, l'Hermione entre dans les eaux de l'île de France ... puis à Port-Louis ...
«Du 6 au 16 octobre Du Pérou réapprovisionne la frégate et procède aux réparations qui s'imposent. ...
«Le 17 l'Hermione appareille ... pour gagner l'île Bourbon, dernière étape avant le retour pour la France. »
Tempête, gros dégats dans la mâture, perte d'un homme et 12 blessés...
«Le 19 octobre, l'Hermione mouille à Saint-Denis. La remise en état de la mâture et du grément prendra 16 jours à cause "de la dureté du bois et du peu d'ouvriers qui étaient au fait d'un ouvrage de cette nature" »
«Elle appareille le 5 novembre 1783 pour la France ... Le 25 novembre, le point les met à trois lieues du cap de Bonne-Espéranc ... Elle [l'Hermione] franchit l'équateur le 24 décembre ... le 16 janvier (1784) ... la frégate est à la latitude des Açores ... le 24 janvier elle se trouve à la latitude de Bordeaux ... [gros temps, vents défavorables] ... [le 8 février] l'équipage aperçoit le clocher de l'île d'Yeu ... à 17 heures, l'Hermione mouille dans la Charente ... Le voyage de retout a duré pratiquement 5 mois. »
Du Pérou se retire.

«Le 6 mars suivant, Louis XVI octroie à du Pérou une gratification de 1.500 livres. ...
Le chevalier demande à se retirer du service pour raison de santé, ce qui lui est accordé avec une pension de 3.000 livres. »



331

img/entete-he.jpg