Michel Perrin - Mes maquettes    :    Persée

Annexe


«Les Graviers»


Cette page est un sous-ensemble du feuillet
« Persée » du site
«Michel Perrin - Mes maquettes»
↝ ↝ Plan et Navigation dans le site ↝ ↝

“(Sur l'Île aux Chiens)“  
p.16   «Du vieux phare, malgré la distance et le temps couvert, on distingue bien les mâts du navire, là-bas dans le port de la grande île. Une chaîne humaine est organisée entre les doris arrivant du port et les cailloux de la grève où les morues sont étalées.
    «Chaque équipe est constituée d'une vingtaine de jeunes gars, ou graviers, car ils travaillent sur la grève ou grave. Deux hommes encadrent chgaque équipe, un chef et un sous-chef qu'il convient d'affubler de ces appellations lorsqu'on s'adresse à eux. On ne doit pas parler pendant le travail, qui commence à quatre heures du matin et se termine à huit heures du soir avec trois pauses brèves durant la journée. La pluie suintant dans les lourds vêtements de toile s'infiltre partout et les graviers souffrent de multiples plaies et blessures aux articulations. Les coupures aux mains occasionnent, elles aussi, beaucoup de souffrances et les morures doivenr être grattées au couteau avant d'être épandues sur les grèves...
p.17     «Les graviers, eux, sont en majorité Bretons, du nord du pays, et parfois Normands. Tous âgés de douze à quinze ans, ils ont été placés par leurs parents chez un intermédiaire morutier de Binic ou de Saint-Malo, ceci quelques années avant de les embarquer comme mousses.
    «Les baraques insalubres et sans confort où sont logés les graviers seraient presque à brûler à la fin de la saison tant elles sont sales. Leur intérieur exhale une audeur repoussante, l'hygiène y est absente et c'est d'ailleurs en se retenant de respirer que ...
p.18     «L'équipe de Tallec a été envoyée sur la grande gravière au sud de l'île, ils sont une escouade d'une vingtaine de garçons et commencent à retourner les poissons sur les gros galets gris. A cet endroit, les cailloux se sont accumulés sur une épaisseur conséquente et ceux qui n'ont pas la chance de posséder des bottes à semelles à crampons passent la journée à glisser sur l'amoncellement, ce qui a parfois pour conséquence de les voir chuter sur les poissons étendus. Alors immanquablement, un gardien déboule de la partie haute de la grève et c'est l'engueulade, si ce n'est pas des coups de bâtons ...


pe graviers.jpg


Les Graviers (S)


Haut de page
↝ ↝ ↝ Navigation dans le site ↝ ↝ ↝

(217)

img/pe mer 201707-00.jpg