Michel Perrin - Mes maquettes    :    Persée

une goélette à la «Grande Pêche»
Goélette navigante RC 9 voies au 1/25ème

Selon plans et monographie de l'Etoile
(Edition de l' Association des Amis du Musée de la Marine)

img/entete-pe.jpg


«Persée»

Les Goélettes
L'industrie de la morue : Histoire et statistiques
Souvenirs
Ma maquette Persée
Cette page appartient
au site

«Michel Perrin - Mes maquettes»

↝ ↝ Plan et Navigation dans le site ↝ ↝
Abréviations et Conventions de lecture :
Liens vers
(A) Annexe MP
(C) Carte      (S) Site internet externe     
(W) Wikipédia      (Yt-..mn) YouTube
Insertion MP
p.23  «Citations» [Date]:

Les Goelettes


Les Goélettes sont sans doute les bateaux les plus utilisés au temps de la marine à voile pour la Pêche à la morue.
Cette énorme industrie de la pêche, qui employa tant de monde, pendant tant de générations, dans tant de pays de notre monde occidental et sur nos côtes de Bretagne, provoqua bien des conflits entre les armateurs, les communautés de pêcheurs, les états ...
Elle fut source de vie et de peine ...
Nombreux sont ceux qui, comme moi, ont connu parmi leurs proches ou leurs amis, un «Terre-Neuva» ou un «Islandais».
J'ai beaucoup pensé à eux en construisant cette maquette, et j'ai essayé, par quelques lectures, d'en savoir plus, sur ces hommes, ces femmes et ces enfants de la «Grande pêche», particulièrement sur ceux de ma région natale : la côte du Goëlo (W)

- Dans un premier temps, je vous propose une évocation de cette histoire mondiale, française, bretonne et enfin paimpolaise de cette «Grande pêche». Je ferai cette évocation à coups d'extraits tirés de quelques livres.
- Dans un second, nous suivrons les principales étapes de la construction de cette maquette, puis nous revivrons ensemble les premiers essais.

L'industrie de la morue : Histoire et statistiques


Notes de lecture à partir d'extraits des beaux livres de
Marc KURLANSKY (His)
Adolphe BELLET (Atlantique Nord)
Philipe FOURNET (L'Industrie morutière française)
Jacqueline HERSART de La VILLEMARQUE (IFREMER - Statistiques, Climat et Société)
Bernard Le GONIDEC (Quand Paimpol armait pour la grande pêche)
Conférences
André LESPAGNOL (La grande pêche morutière ... Une aventure bretonne)
Sites
Histoire maritime de la Bretagne Nord (Constructions navales)
BECEDIA (Paimpol : Histoire de la pêche à la morue)


L'industrie de la morue depuis la nuit des temps
Lectures, conférences et reportages
à découvir dans cette
(A)

Souvenirs




Témoignages - Musées de la mer - Musiques et Chants
Reportages - Documentaires - Séries TV
Lectures
(A)




Ma maquette

«On ne réussit qu'à force de patience et de Persévérance.»: (Bernard Fontenelle)
«La Persévérance est la mère des succès.»: (Adrien Destailleur)
«La Persévérance vaut mieux qu'adresse.»: (Pierre Marc Gaston de Levis)

Voilà pourquoi j'ai appellé «Persée»,
ma Sister-ship (w)
de l'«Etoile» et de la «Belle Poule» (s)


Ses dimensions
Longueur hors tout 142 cm
Longueur de la coque 117 cm
Largeur de la coque 31 cm
Hauteur quille-pavois au maître-bau 25 cm
Hauteur totale au grand mât 135 cm
Poids approximatif, lest compris 15 kg
Surface totale des trois focs 1185cm2
Surface Misaine 1200cm2
Surface Flèche de Misaine 315cm2
Surface Gd voile 1780cm2
Surface Flèche de Gd Voile 530cm2
Surface Hunier 910cm2
Surface Totale des voiles 4320cm2


Quelques photos de sa construction






































Quelques particularités techniques

L'emploi de l'Epoxi
L'emploi de la sciure pour la coque
    Dès le début, mon projet a été de faire naviguer cette maquette en mer, le cas échéant par «gros temps». J'ai souhaité une coque solide qui ne craigne pas les chocs contre d'éventuel «caillou».
  • pe ch coque
  • pe ch sciure
  • pe ch virures
  • Le poids n'était pas un vrai problème, même s'il est toujours préférable de baisser au maximum le centre de gravité.
    J'ai donc décidé, après essais, d'enduire les virures grossièrement posées avec une sorte de pâte à bois : des couches successives de fine sciure étalée sur une épaisse couche d'une solution encore liquide d'époxi/durcisseur.
    Chaque couche de sciure est suffisamment épaisse pour être pressée sur la résine sans que celle-ci ne traverse la totalité de couche de sciure. On laisse sécher 24 heures, on enlève le surplus de sciure et on ponce jusqu'à obtenir une surface lisse.
    Trois couches à l'extérieur et deux couches à l'intérieur, peinture. L'ensemble est un peu lourd mais très solide et très rigide.
    C'est ce que je souhaitais.

La radio commande

Les manoeuvres

Photos et vidéos des essais










Entre 1500 et 2000 heures de travail
sur un chantier que je vous propose de découvrir sur le forum
de
La Royale : «Goélette navigante RC 9 voies au 1/25ème»

Merci de votre visite,
Vos commentaires sur mon e-mail si vous le souhaitez
Si ce site vous a plu, n'hésitez pas à le partager.

Haut de page
↝ ↝ ↝ Navigation dans le site ↝ ↝ ↝

539